Rapporter des plantages sous Linux

Cet article est aussi disponible sur : English 日本語 Русский Español Deutsch Nederlands Српски

Un « plantage » survient quand Vivaldi rencontre une erreur non récupérable et se ferme de manière inattendue ou lorsque le contenu d’un onglet disparait et est remplacé par l’image d’un « oiseau mort ».

Rapporter des plantages

Pour rapporter un plantage sous Linux, créez un rapport de bogue et décrivez le plantage. Les étapes détaillées que nous pouvons suivre pour reproduire le bogue de notre côté sont particulièrement utiles. Assurez-vous de fournir une adresse email de contact valide sur laquelle nous pouvons vous joindre, car nous pourrions avoir besoin de plus d’informations ou vous demander d’effectuer des tests pour nous, afin de nous aider à mieux comprendre le problème.

Merci de vérifier que le plantage survient bien dans la dernière version de Vivaldi. Si vous ne disposez pas de la dernière version, merci de mettre à jour votre navigateur et d’essayer de reproduire ce problème à nouveau.


Capturer les logs de plantage

Si vous êtes un utilisateur avancé, vous pouvez tenter de capturer une trace (log de plantage). Cela aide grandement les développeurs à comprendre un problème. Et ce, particulièrement si nous ne pouvons pas le reproduire nous-mêmes. Pour capturer une trace, vous devrez installer un utilitaire de débogage.

Installer un utilitaire de débogage

  1. Go to vivaldi://about and note architecture listed within the “User Agent” section (i.e. x86_64, i686, armv7l or aarch64).
  2. Téléchargeze un utilitaire de débogage acceptable pour Vivaldi (ajustez l’architecture si nécessaire) :
    wget https://vivaldi.com/download/vivaldi-latest-x86_64-debug.zip
  3. Décompressez l’utilitaire de débogage :
    gzip -dS.zip vivaldi-latest-*-debug.zip
  4. Installez l’utilitaire de débogage :
    sudo install -m755 vivaldi-latest-*-debug /opt/vivaldi/vivaldi-debug

Enregistrement d’une trace lors d’un plantage entier de l’interface

Pour capturer un plantage dans notre interface utilisateur (crash complet du navigateur), lancez ce qui suit dans une fenêtre de terminal pour démarrer Vivaldi sous GDB (GNU Project Debugger)

gdb -ex run --args /opt/vivaldi/vivaldi-debug

Maintenant, répétez la procédure que vous suivez habituellement pour faire planter le navigateur. Une fois que Vivaldi a planté, vous pouvez lancer ce qui suivant dans la console GDB pour obtenir une trace du plantage.

bt

Copiez la trace entière dans votre presse-papier et collez-la dans un éditeur, pour l’enregistrement dans un document texte.

Pour quittez GDB, lancez la commande suivante :

quit

Snapshot users will need to adjust the download URL, replacing “latest” with the full version number—go to vivaldi://about to find this.

Par ailleurs, changez toutes les références de « /opt/vivaldi/ » par « /opt/vivaldi-snaphot/ » et ajoutez « --user-data-dir="$HOME/.config/vivaldi-snapshot" » à la fin de la commande de lancement de gdb.

La capture des plantages d’onglets est plus complexe. Le processus pour cela est décrit dans ce gist externe.

Envoyer vos traces de plantage de Vivaldi

Après avoir rédigé un rapport de bogue, vous recevrez un mail de confirmation. Répondez simplement à celui-ci en ajoutant votre (vos) log(s) de plantage en tant que pièce-jointe. De telles traces sont très appréciables ; elles nous fournissent des informations très utiles pour comprendre exactement où les choses se sont mal passées dans notre code.

Was this page helpful?