Comment nous comptons nos utilisateurs

Cet article est aussi disponible sur : English 日本語 Español Nederlands

Depuis Vivaldi 2.7, le comptage des utilisateurs a été modifié pour supprimer progressivement l’utilisation des identifiants uniques.

  • Pour l’instant, une demande supplémentaire est envoyée à notre point de terminaison de comptage d’utilisateurs. Cette requête est similaire à l’ancienne et comprend l’identifiant unique, mais contient des paramètres supplémentaires qui seront utilisés par la nouvelle implémentation unique sans ID.
  • Dans les versions futures, l’ancienne méthode de comptage des utilisateurs sera supprimée.
  • Encore plus tard, l’identifiant unique sera entièrement éliminé de la requête. Nous allons continuer à le générer localement pour faciliter le comptage sur les ordinateurs avec plusieurs installations Vivaldi, mais il ne sera utilisé localement.

Le code utilisé pour générer la nouvelle requête est écrit entièrement en C++ et sera publié avec nos versions source, vous permettant de vérifier que le code fait ce que nous prétendons qu’il fait.


Mise en œuvre du comptage des utilisateurs

Nous avons décidé de changer la façon dont nous comptons les utilisateurs de Vivaldi parce que certaines personnes voient l’utilisation d’un ID unique comme une forme de suivi et nous voulons éviter cela. Dès que nous avons trouvé une meilleure façon de compter nos utilisateurs d’une manière qui ne nécessite pas l’identifiant unique, nous avons décidé de l’implémenter.

De nombreuses étapes de mise en œuvre sont nécessaires pour s’assurer que le nouveau code fonctionne comme prévu et que nous pouvons faire confiance aux numéros indiqués par le nouveau code.


Pourquoi comptons-nous les utilisateurs de Vivaldi ?

Nous avons besoin de connaître le nombre de nos utilisateurs parce qu’avoir plus d’utilisateurs nous permet de développer Vivaldi. Cela se résume principalement à la création de partenariats afin de générer des revenus et des partenariats techniques, comme celui avec Razer Chroma. Plus les chiffres sont précis, meilleures sont les offres et le soutien que nous pouvons obtenir.

Nous comptons :

  • les utilisateurs quotidiens ;
  • les utilisateurs hebdomadaires ;
  • les utilisateurs mensuels.

Nous récupérons également des informations suivantes :

  • quand un nouvel utilisateur exécute Vivaldi pour la première fois ;
  • depuis combien de temps l’utilisateur a installé le navigateur ;
  • le nombre de jours d’inactivités pour connaître le nombre de retours utilisateurs ;
  • l’architecture CPU ;
  • résolution de l’écran ;
  • l’agent utilisateur.

Les trois dernières ne sont pas liées au comptage des utilisateurs, mais ces informations nous permettent de savoir pour quel type de machines nous concevons Vivaldi.


Comptage des installations multiples

Étant donné qu’il est possible d’avoir plusieurs instances Vivaldi sur le même système grâce, par exemple, à l’installation en version autonome, cela rend le comptage plus difficile.

Lorsque quelqu’un installe Vivaldi plusieurs fois sur son ordinateur, en utilisant des profils distincts, nous voulons les compter comme un seul utilisateur.

D’autre part, lorsque plusieurs personnes utilisent leur propre installation autonome Vivaldi (en utilisant leur propre disque portable) sur le même ordinateur, sur le même compte du système d’exploitation, nous voulons les compter comme des utilisateurs distincts.

Afin de distinguer ces différents cas de figure, nous conservons une copie de l’identifiant unique en tant que partie du fichier LocalState et une copie dans le profil d’utilisateur du système d’exploitation. Si l’une des copies est manquante, elle est à nouveau mise en place à l’aide de l’autre copie disponible. Si les deux copies sont présentes mais ne correspondent pas, nous pouvons supposer que nous sommes dans le cas d’une installation autonome qui a été déplacée vers un autre système (deuxième scénario). Dans tous les autres cas, nous supposons le premier scénario.

Pour cette raison, nous continuerons à générer et à stocker des identifiants uniques après avoir cessé de les envoyer. Ils ne seront utilisés que pour savoir si Vivaldi doit coopérer avec d’autres installations du système afin d’éviter les doublons dans le comptage.

 


Dans la même rubrique (en anglais)

 

Was this page helpful?